Approche Multidimensionnelle de la Pauvreté: Présentation Théorique et Application au cas de la Ville de Marrakech - Economic Research Forum (ERF)

Approche Multidimensionnelle de la Pauvreté: Présentation Théorique et Application au cas de la Ville de Marrakech

Touhami Abdelkhalek and Fouzia Ejjanoui


Date:
April, 2010

NO.
513

Length:
43 pages

Publisher:
Economic Research Forum (ERF)

Topic:
E. Macroeconomics and Monetary Economics

Abstract
L’étude de la pauvreté au Maroc s’est toujours appuyée sur l’approche dite monétaire préconisée par la Banque mondiale. Pour approcher le phénomène de la pauvreté, la Direction de Statistique n’utilise que les dépenses de consommation. Cependant, cette approche a fait preuve de ses limites du fait de son caractère unidimensionnel. Ces dernières années, un consensus universel s’est constitué. Il consiste à traiter la pauvreté comme une privation multiple. Il stipule qu’il est important de tenir compte de dimensions monétaires et non monétaires dans l’analyse et la mesure de la pauvreté. Dans ce sens, la présente recherche se base sur les données brutes du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2004, pour approcher et mesurer la pauvreté multidimensionnelle en milieu urbain dans l’une des principales villes du Maroc (Marrakech). Il s’agit, plus précisément, de construire un indicateur composite de la pauvreté (ICP) pour chaque ménage concerné. Cet indicateur permet d’élaborer une carte de la pauvreté multidimensionnelle (non monétaire) au niveau des six communes urbaines de la ville de Marrakech. Sur le plan méthodologique, nous avons utilisé, de façon complémentaire, des méthodes statistiques avancées : l’analyse des correspondances multiples (ACM) et deux méthodes de classification (la classification ascendante hiérarchique (CAH) et une méthode de partition). Les résultats obtenus font ressortir une forte disparité, en termes de pauvreté non monétaire, entre les communes de la ville en 2004. Selon le cas étudié en détail, l’étendue entre la commune qui couvrirait le moins de pauvres (Gueliz) et celle qui abriterait le plus de plus de pauvres (Annakhil) est de 18,40 points de pourcentage. Ces résultats sont aussi largement différents en termes d’incidence de ceux obtenus par le Haut Commissariat au Plan (HCP) à travers la carte de pauvreté basée sur une approche monétaire pour la même année (2004).

Research Fellows

Touhami Abdelkhalek

Professor of Higher Education, National Institute of Statistics and Applied Economics


Fouzia Ejjanoui


Project

EVENTS

There are no Events PAST



Related Publications



Working Papers

Macroeconomic Institutions: Lessons from World Experience for MENA Countries

Klaus Schmidt-Hebbel

What can be learned from the world experience about different macroeconomic institutions, to improve macroeconomic ... read more